Rechercher

Retranscription séance Hypnose Transpersonnelle® - 6

6. Femme "morte" : qui a tout perdu, le manque d'amour, avoir confiance en la vie.



La vie de cette consultante a basculé en 2002 : Tout se passait bien jusque-là, elle était cheffe d’entreprise et, par un revers de situation, elle a tout perdu : ​ “J’ai perdu tout le fruit de mon travail et j’ai dû faire face, entre autres, à 10 années de procédures judiciaires éprouvantes. “Cela m’a détruite, je suis morte à ce moment-là”. ​ Depuis, elle n’arrive pas à remonter la pente que ce soit mentalement (je suis morte) ou professionnellement (au chômage actuellement, elle n’a pas retrouvé d’emploi stable). ​


Au cours de cette séance, la Conscience supérieure de cette personne a choisi de la faire régresser dans sa vie actuelle. ​ Dans un lieu en pleine nature où elle aime être : La consultante se ressent souvent seule surtout les jours où elle ne se sent pas bien : “je me sens un peu perdue dans la vie sans doute” ​​ Le sentiment le plus douloureux dans ce grand sentiment de solitude est le manque d’amour. Il est lié à “la destruction” (2002 fruit du travail perdu) : c’est à ce moment-là que ce sentiment de manque d’amour a été le plus fort dans sa vie. Personne n’a entendu ce qu’elle a éprouvé à ce moment-là car elle n’a pas voulu le partager : on ne peut pas ressentir, on peut vouloir aider mais on ne peut pas savoir. On ne peut pas savoir ce qu’est le fait d’être détruit. Tu peux juste compatir. Je n’ai pas voulu montrer à quel point j’étais détruite, par fierté. Je n’étais pas détruite, j’étais morte. ​ En m’adressant à la consultante à cette période, en 2002 : ​ Comment vous sentez-vous ? Je me sens vide parce que je n’arrive pas à me relever, à renaître, à redonner, je n’arrive pas à trouver le fil conducteur qui me fasse ressentir vivante comme j’étais avant. ​ Qu’est-ce que vous auriez aimé que l’on entende, que voulez-vous nous partager ? Je veux pas partager, j’ai l’espoir de me relever mais je n’y arrive pas, c’est trop dense. Alors un jour j’y crois, un autre jour je n’y crois plus. Il y a trop de vide autour de moi, je n’arrive pas à me raccrocher à quelque chose. ​ Qu’est-ce qui aurait pu vous aider ? A quoi auriez-vous pu vous raccrocher ? Je n’ai pas cette porte. Personne ne peut aider quelqu’un dans une situation pareille, on peut compter que sur soi, je n’arrive plus à me projeter, c’est toujours silencieux, sans savoir demain ce qui va arriver, ce qu’il va se passer. Je pense aussi que le fait d’être toute seule, pas d’amour, ça n'arrange pas. Pour partager quelque chose. Je n’ai pas d’idée sur ce qui aurait pu être la bonne solution, peut être avoir une vie sociale mais je n’ai plus d’énergie pour personne. J’aimerai réaliser quelque chose mais je ne peux pas. ​ [...] ​ Autre moment : Dans une clinique, c’est le jour de la naissance de son 1er enfant. Tout se passe très bien, elle se sent tellement heureuse qu’elle aimerait avoir un autre enfant tout de suite. Sa mère (avec qui elle a toujours eu un sentiment de manque d’amour) et son mari ont participé à la naissance. Son mari est très heureux également et sa maman est très émue et fière. C’est une joie partagée, c’est mon 1er enfant et le 1er petit-fils pour ma mère. C’est la 1ère fois où j’ai eu ce sentiment de bonheur partagé avec ma mère. ​ A cet instant , la consultante est prise d’une grande émotion : elle a l’impression de ne pas avoir assez partagé ces moments-là avec sa mère : c’est le moment le plus intime que nous avons partagé ensemble et il n’y en a pas eu d’autres après. C’était un moment très fort. ​ Reconnexion et ancrage à ce grand sentiment de bonheur qu’elle a ressenti le jour de la naissance de son enfant. ​ Conscience Supérieure : ​ La Conscience supérieure de cette consultante a souhaité revenir sur ces moments pour qu’elle se reconnecte à la vie. Le fait de tout perdre doit être vu comme une renaissance : La (pleine) conscience c’est la vie. L’importance de donner la vie. Elle doit reprendre confiance en elle et renaître. ​ Pourquoi a-t-elle eu ce sentiment d’être morte si le fait de tout perdre devait lui permettre une renaissance ? C’est karmique, elle avait une dette qu’elle devait régler dans sa vie actuelle : Dans une vie antérieure, elle faisait partie d’une famille bourgeoise qui a profité du peuple. Le fait de perdre tout le fruit de son travail à permis de rééquilibrer ce karma. Il n’y a plus de lien énergétique par rapport à cette vie mais c’est difficile, c’est très difficile pour elle de se relever car elle n’était pas prête : le sentiment d’injustice est trop présent. Il faut qu’elle sache ce qui lui donne envie de se relever. ​ Elle s'intéresse à beaucoup de choses mais rien ne l’attire spécifiquement, comment savoir ce qui peut l’aider à se relever dans ce cas là ? Il faut qu’elle demande aux instances supérieures, elle sera guidée si elle demande. Elle peut être rassurée sur le fait qu’elle est aidée et guidée. Mais elle est trop dans l’émotion, elle doit prendre son temps pour parler, faire les choses, vivre les choses dans le moment présent. Il faut empêcher l’esprit de gambader, il faut avoir un contrôle pour les émotions. C’est pas à elle de contrôler ces émotions, on s’accroche au moment présent. Il faut respirer et regarder, c’est le début, elle le fait de plus en plus depuis qu’elle a déménagé, c’est une bonne chose qu’elle ait déménagé. Mais tant qu’elle n’a pas de projet, elle rumine. ​ Conseil sur un projet professionnel : Professionnellement c’est compliqué, elle est dans l’accueil, elle est dans le fait d’apporter de la joie aux autres, partager aussi, il faut qu’elle trouve sa voie, dans ce sens. Il faut qu’elle voit par rapport à son lieu d’habitation, une activité en tant que cheffe d’entreprise sur son propre lieu d’habitation : donner à manger aux gens dans un bel endroit comme table d’hôte. Quelque chose de très simple, à la campagne. Cela lui permettra de renaître car elle apportera de la joie aux gens : la vie redémarre. ​ Pourquoi a-t-elle mis autant de temps pour renaître ? Sa mère avait besoin d’elle, elle a fait ce qu’il fallait faire en restant auprès de sa mère et de sa fille. La consultante était en mauvais terme avec sa mère lorsqu’elle est décédée et s’en voulait depuis car elle n’avait pas pu lui dire les choses comme elle aurait aimé, message de sa mère : Elle lui pardonne et l’encourage : "ça va aller ma fille”. Dans cette famille, elle ne s’est pas montrée assez forte, elle aurait dû plus s’imposer. Il fallait qu’elle montre qu’elle était capable de vivre autre chose. Toute sa vie durant, on lui a répété qu’elle était nulle et ce sentiment est aujourd’hui très présent en elle. Un soin énergétique est fait pour dissoudre intégralement cette forme-pensée. ​ Conseil problèmes familiaux : ​ Le seul conseil c’est la rencontre, il faut que cela se fasse dès maintenant. Elle doit lui demander pardon parce qu’il aimera l’entendre et on peut espérer un dénouement positif. Mais peu importe l'issue, c’est impératif, elle doit le faire, cela va lui permettre de se libérer l’esprit, elle va se sentir apaisée de le faire. ​ Mission de vie : Il faut qu’elle trouve le moyen d’apporter du bonheur aux autres. Être à l’écoute et apporter de l’amour aux autres, c'est suffisant. On ne peut pas faire grand chose pour les autres, on le sait, c’est juste être là au bon moment et apporter ce petit moment de soleil. ​ Pour se protéger de la souffrance des autres tout en les écoutant, les gens ont besoin qu’on les écoutent, qu’on fasse attention à eux à un moment donné, ils n’ont pas besoin de conseils, c’est leur vie, c’est juste être là, présent. Ils ont besoin d’être entendus et éliminer un peu leur quotidien si c’est possible. Il ne faut pas vouloir régler leurs problèmes : il faut rester à sa place. L’aide qu’on peut leur apporter c’est de l’écoute, de l’amour, de la compassion, de la sincérité, tout çà. Ils souffrent essentiellement du manque d’amour. ​ Nous voyons ici parfaitement le fil conducteur du sentiment qui l’a fait le plus souffrir aujourd’hui, les moments de vies explorées et sa mission de vie : le manque d’amour. ​ Santé : ​ Ses problèmes intestinaux sont dus à l’inquiétude. Ils vont partir dans sa nouvelle vie, il est important que tous les problèmes se règlent en même temps, tout va s’équilibrer ensuite, c’est comme un rappel pour qu’elle garde en tête qu’elle a des choses à travailler par rapport à ses inquiétudes, cela va se libérer une fois le travail fait. ​ Pour ses inquiétudes : il faut toujours avoir confiance en la vie, toujours. il faut qu’elle est confiance en cette renaissance. ​ Pour ses doutes et retrouver confiance en elle : il faut qu’elle prenne conscience de ses capacités et qu’elle les utilisent. Elle a la capacité de poursuivre sa vie, elle a toutes les clefs en mains et elle peut avancer maintenant. Il y a des choses qui vont se présenter à elle pour lui montrer le chemin, il faut qu’elle soit attentive aux signes de la vie. Il n’y a jamais de hasard, sa vie est en train de changer complètement, le fait qu’elle ait déménagé n’est pas un hasard, c’est un signe. Pour bien recevoir ce genre de signe, elle doit laisser la porte ouverte, elle doit se débarrasser de ses inquiétudes en se mettant au moment présent.

4 vues0 commentaire