Rechercher

Retranscription séance Hypnose Transpersonnelle® - 10

Retrouvez ce texte façon "livre-audio" sur ma chaine Youtube : ICI



Retranscription de séance - Hypnose transpersonnelle® 10 - Propulsée dans le royaume d’un guide, Temps de repos imposé pour une renaissance et se sentir légitime pour se déployer.



“Exploration de vies”

Au début de l’exploration, la personne mise en transe se trouve dans un avion où il y a peu de personnes. Elle pense que ce n’est pas le bon moyen de transport car il ne décolle pas, il reste sur place. Elle ne voit pas d’hôtesse pour leur demander ce qu’il se passe. Les passagers, peu nombreux, ne bougent pas, comme s’ils étaient figés, fictifs, humains mais sans vie. Ne comprenant pas ce qu’elle fait là, elle décide de redescendre.

A la descente de l’avion, elle se sent comme propulsée dans l’espace. Elle se sent dissociée, c’est comme si un double d'elle-même était propulsée en haut. Elle se regarde être propulsée mais, pour elle, cela n’est pas normal/logique que cela se passe ainsi, de façon dissociée et elle décide de se ré-associer à son corps. Une fois qu’elle le réintègre, elle ne se sent plus propulsée, comme si son corps l’alourdissait, l’empêchait d’être propulsée; ce qui l’embête, puisqu’elle aimerait vraiment aller en haut. Elle comprend alors qu’elle à besoin d’être dissociée pour que le processus se fasse car c’est son âme qui souhaite monter en haut. Cette compréhension faite, elle se laisse maintenant totalement guidée par son âme. Sa conscience est propulsée et elle voit à sa gauche une planète qui ressemble à la lune, elle ressent également des nébuleuses non loin. La planète est claire avec des cratères, elle ressemble à une mini lune accrochée à cette dernière. Toutes 2 ont l’air indissociables comme si elles faisaient partie l’une de l’autre. Elle s’approche ensuite d’une nébuleuse de couleur marron/ocre. Elle peut ressentir les couleurs vibrer.

Au fur et à mesure qu’elle rentre à l’intérieur de cette nébuleuse, cela devient de plus en plus lumineux jusqu’à apercevoir une femme avec une silouhette très fine habillée de blanc, une ceinture dorée à la taille et une lance à la main. Cette femme bienveillante aux cheveux dorées, porte un chignon en pointe et un bijou doré autour de la tête. Elle se présente comme son guide. C’est alors, que la consultante voit la tête de son guide devenir comme la tête d’un rapace, ses oreilles sont comme des ailes qui bougent alors que son corps reste comme il lui est apparu. La lance qu’elle a à la main, indique sa hiérarchie : elle est la gardienne de son royaume nommé Isult. Elle s’envole vers un tunnel lumineux avec la consultante qui est curieuse de la suivre et d’aller voir ce qu’il s’y passe.

La personne hypnotisée ressent qu'à travers ce tunnel, elle est une conscience, et qu’elle le traverse avec son guide, comme si elle volait. Elle comprend que ce tunnel est en fait une nébuleuse entièrement blanche et très lumineuse. Elle a l'impression d’être comme dans du coton même si elle n’a pas de contact par le toucher, elle peut ressentir que c’est doux.

Le passage dans cette nébuleuse permet d’aller plus haut, plus loin. A leur arrivée dans le royaume de la guide, elle aperçoit des êtres de nature joyeuse de petites tailles et voluptueux. Ils sont assis et collés les uns aux autres comme s’ils ne formaient qu’un seul bloc. Ils sont la joie, c’est l’énergie de joie qui règne dans ce royaume.

D’autres êtres bleus ciels à l’air sérieux, les Zars, fins et très grands avec des ailes pointues, mais pas comme on peut s’imaginer des ailes d’anges, ont le rôle de protéger la population. Placés haut dans la hiérarchie, ils sont très respectés, ils observent, veillent, ils ne sont pas dans le jugement mais font régner l’ordre au sein du royaume. Des consciences, comme celle de la consultante, peuvent venir dans le royaume et ils sont là pour accueillir et veiller aux bonnes intentions de ces arrivants. Il y a plusieurs communautés dans l’univers et comme il peut y avoir des intrusions dans chaque communauté qui existe, il y a des gardiens dans chaque royaume. Les royaumes ont chacun une fonction différente, il y a une volonté de protéger la galaxie donc dans chaque royaume, il y a des protecteurs qui ont une fonction différente. Les Zars sont les gardiens de leur royaume mais également d’autres royaumes. Parmi les autres communautés, les Zars ont une hiérarchie importante au niveau de la protection de l’espace. Mais il ne sont pas les seuls à cette fonction, d’autres êtres sont aussi à ce niveau de hiérarchie.

Sortie de la communauté dans laquelle elle était, la consultante, toujours dans l’univers, voit comme une pieuvre. Cet être à tête ovale a de gros yeux noirs et pleins de tentacules, il est très repoussant et même assez effrayant. De son envergure immense, la pieuvre fait barrage à la consultante. Lorsque je souhaite lui parler, elle rigole et est moqueuse, ne souhaitant pas répondre à mes questions alors nous nous sommes amusées toutes les 2. Elle me dit qu’elle ne souhaite pas que la consultante aille plus loin parce que si elle passait, elle reviendrait avec trop de connaissances de ce qu’il se passe là-haut, des différentes galaxies et elle n’a aucunement l’intention de la laisser évoluer, cela ferait trop de lumière pour la Terre. La pieuvre ne souhaite pas que des consciences ramènent de telles connaissances sur la Terre : il ne faut pas qu’il y ait trop de Lumière. La pieuvre est l’ombre.

Nous faisons appel à toutes les énergies dont c’est la fonction pour nous aider à ce que cette pieuvre ne barre plus le chemin ni de la consultante ni ceux qui emprunteraient ce même chemin pour avoir accès aux connaissances dont ils ont besoin. La consultante voit alors la pieuvre s’éloigner et l'espace s’ouvrir. Elle ressent être accompagnée jusqu'à voir le sommet d’une montagne. Derrière celle-ci, se trouve un être puissant blanc et doré, elle précise “c’est très haut là-haut”. Elle n’ose pas s’approcher de lui car son énergie est beaucoup trop puissante et ce n’est pas à lui de baisser ses vibrations, il ne le pourrait pas de toute façon. Il lui dit qu’elle est la bienvenue, qu’elle peut s’approcher de lui mais, il faut qu’elle se l’autorise car elle ne s’en sent pas légitime d’aller si haut. Elle doit enlever ses barrières et s’autoriser à accéder à cette puissance. Elle ressent des chaînes autour de son corps et se sent comme prisonnière. A l’aide de mon accompagnement et alors qu’une grande émotion arrive, elle fait sauter les maillons, un par un pour ressentir ce sentiment de liberté s’installer dans tout son corps. Elle se voit blanche avec des ailes. Elle doit maintenant prendre conscience de ce qu’elle est, et, elle est surprise d’entendre qu’elle est un être de lumière, “je ne peux pas être un être de lumière” me dit-elle. La libération terminée et maintenant totalement libérée de ses chaînes, elle se sent être un Être de Lumière déployé et elle peut ressentir une énergie masculine présente à ses côtés. Elle veille, c’est un gardien, c’est sa capacité à entendre les autres. “C’est comme si j’écoutais avec le coeur et je ressent profondément à l’intérieur de moi ce que les autres ressentent” peut-elle me décrire maintenant et elle continue : “les liens énergétiques de coeur à coeur me permettent de ressentir et de comprendre les autres”.

Maintenant des chaînes intérieures, des croyances limitantes comme celles de ne pas avoir la capacité de réussir, d’être toujours moins bien que les autres, de se mettre de côté comme si ce qu’elle disait n’était pas important et était sans valeur et également le sentiment de sacrifice sont libérés, enlevées et remplacés par le fait d’avoir confiance en ses capacités, qu’elle est tout à fait légitime à avoir accès à ses capacités car chacun de nous est légitime à avoir des capacités et également complété par la foi, la joie et la légèreté. Un nettoyage se fait également en même temps par la femme rapace, l’énergie masculine qui l’a aidée à se déployer ainsi que l’être puissant et Lumineux présent sur cette montagne et qu’elle nomme cette fois “La Source”. Ses 3 énergies ajoutent à ce qui a été fait de la confiance et encore plus d’amour pour pouvoir en transmettre davantage, alors qu’un grand faisceau de lumière se met sur son cœur, elle ressent une grande émotion.

Ces 3 êtres décident de répondre aux différentes questions qui ont amenés la consultante à faire cette séance d’Hypnose Transpersonnelle® et je demande, pour commencer, des conseils sur son activité professionnelle car elle a l’impression de ne pas avancer. Ils nous apprennent que la fatigue physique et mentale dans laquelle elle se sent depuis quelques temps va lui permettre de renaître : c’est un temps de repos obligatoire. Ce n’est pas elle qui l’a choisi car elle n’est pas capable de s’accorder des temps de repos d’elle-même. Après cela, elle aura comme débroussailler un champ : il faut tout couper pour laisser entrer la lumière et faire en sorte qu’il y ait des nouvelles pousses pour remplacer les pousses mortes. Cette coupure va permettre de nettoyer le flot de questionnement, c’est tout mettre à plat, ce temps est nécessaire pour repartir vers quelque chose de nouveau, c’est aussi pour cela (temps de repos) qu’elle a attrapé le COVID, la coupure véritable se fera en changeant d’air, le contact avec la nature et des moments de pauses, de réflexion sur elle-même vont lui permettre cette renaissance.

La nature est importante pour elle mais, pour l’instant, aucun déménagement n'est prévu. Elle peut néanmoins organiser des week-end et des temps de pause plus réguliers pour lui permettre de se ressourcer afin d’avoir un parfait équilibre. Elle entend qu’elle doit se reconnecter à son âme pour savoir qui elle est. Ce qui est d’ailleurs fait à ce moment-là de la séance. Ces reconnections doivent se faire à travers la nature, c’est sa reconnexion 1ère. Elle doit se ressourcer dans la nature au moins une fois par semaine, peu importe le lieu tant qu’elle est en connexion avec les éléments, elle n’a pas besoin d’aller loin.

Elle ne doit surtout pas laisser tomber son activité, elle doit faire grandir sa foi et elle doit croire en ce qu’elle fait. Elle devra travailler sa foi au quotidien en se connectant à eux plus souvent. Elle n’est pas à l’écoute, elle ne s’octroie pas le temps nécessaire pour être à l’écoute et il faut faire des pauses, des méditations. En plus de cette reconnexion à la nature chaque week-end, elle doit s’imposer des temps de méditation durant la semaine.

Tout cela va l’aider à recevoir des informations (des guidances) et y prendre goût, elle aura envie de faire de la médiation car elle verra qu’elle reçoit des messages pendant celle-ci, cela fera un cercle vertueux. Pour être sûr de ce qu’elle reçoit, elle doit être connectée à son cœur, ce sont les 1ères choses qu’elle ressent, les 1ères choses qui lui viennent à l’esprit. Elle ne pourra pas tout de suite communiquer avec ses guides. La méditation pourra l’aider à développer ses capacités. C’est une forme de médiation en connexion avec la nature qui fonctionnera le mieux (balades etc), ce n’est pas obligatoire de faire de la méditation chez soi, assise de façon classique mais cela lui est vivement conseillé pour installer ce temps de pause nécessaire, installer un rythme.

L’activité pour laquelle elle s’est formée dernièrement va prendre petit à petit le dessus sur son autre activité, elles sont complémentaires. Son activité présente lui permettre d’ouvrir des portes pour présenter la 2ème activité. Elle doit communiquer dessus dès qu’elle aura une journée pour travailler dans un lieu extérieur à celui dans lequel elle est actuellement. Celui-ci va lui apporter plus de crédibilité que le lieu dans lequel elle est actuellement. Elle devra communiquer dessus par tous les moyens possibles. Elle doit déjà mettre des choses en place pour apporter de la crédibilité à cette nouvelle activité. Comme elle se met des barrières sur le tarif qu’elle veut pratiquer pour celle-ci, il lui est expliqué que c’est le tarif juste et qu’il pourrait même être augmenté car cette pratique à une valeur qui est plus importante que le prix. Cette valeur contribue à éveiller, à ouvrir même les personnes qui ne sont pas réceptives, qui n’ont pas ces croyances par rapport à la spiritualité. Et cela à une valeur encore plus importante justement parce que, pour ces personnes, qui n’ont pas cette ouverture d’esprit, faire ce genre de séance, c’est comme un électrochoc. Cet électrochoc à une valeur qui va bien au-delà d’un prix et c’est cela qu’il faut argumenter pour donner l’envie aux personnes de découvrir et aller au-delà de leur croyance, pour ouvrir leur esprit. Donc le tarif n’est pas en soit un problème, c’est ce que l’on va juger de ce tarif qui va mettre des barrières et c’est justement ces barrières qu’elle se met, elle, en pensant que c’est un tarif trop élevé pour les autres, ce qui n’est pas le cas. Elle pense que ce tarif n’est pas juste parce qu’elle perçoit un frein à l’annonce de celui-ci. Elle a un travail à faire sur l’acceptation de sa légitimité, d’être à sa juste place et de croire en ce qu’elle fait. Cela va se faire petit à petit avec la pratique, la confiance et l’ouverture de ce nouvel endroit.

Ce qu’elle vit actuellement, le covid, le manque d’énergie est comme une petite mort, comme un passage nécessaire (un pont) qui va amener à une renaissance, quelque chose de nouveau. Elle doit avoir confiance.

Il n’y aura pas de conséquence suite au COVID pour elle. Elle s’est sentie très fatiguée suite à cela, c’était le but, de la stopper.

Concernant la relation qu’elle a avec une de ses plus proches amies, il lui est expliqué qu’elles sont comme des âmes jumelles. Elles vivent les mêmes choses actuellement ce qui leur permet de se reconnaître, de se retrouver. De se reconnaître en tant qu’âme qui appartient à la même famille. C’est un miroir, on voit chez l’autre ses propres réactions.

“Libération de défunts”

Nous libérons ensuite une âme qui s’est attachée à elle lors d'expériences de spiritisme lorsqu’elle était jeune. Elle lui crée des sensations d'oppression dans la poitrine.

Ils nous expliquent alors que la relation chaotique avec son compagnon, vient, entre autres, du lieu où ils habitent actuellement, il y a beaucoup de colère dans cette maison. Un nettoyage de la maison est fait pour libérer la colère qui va apporter de la légèreté dans cette relation. Son couple a besoin d’espace, ils ne sont pas sur la même fréquence et cela pourrait nuire à l’avenir. Il faudra du temps pour réparer ce qui est fissuré. Elle doit, en attendant, se protéger des attitudes et des mots de son compagnon.

Il faut qu’elle continue à avancer dans sa direction quoiqu’il arrive.

19 vues0 commentaire