Rechercher

Retranscription séance Hypnose Transpersonnelle® - 1

1. Exploration de la vie de Mathilde, femme du Moyen-âge : ​ A 15 ans, Mathilde est punie à passer la nuit dans une cave en pierres car elle a renversé un seau d’eau. Pieds nus et en chemise de nuit, elle a froid et peur. “C’est comme çà, c’est normal, cela se passe toujours comme çà”.

Ses frères aussi font des bêtises mais ils ne sont jamais punis car ce sont des garçons. Quand ils font des bêtises, ils rigolent. Son père est fier de ses garçons.

Sa mère, elle, a peur de son mari et ne peut rien dire. Elle sort de cette cave juste pour faire à manger à sa famille. Elle doit faire bien à manger pour ne pas mettre son père en colère. Sa mère, habituellement femme de ménage dans un château, est fiévreuse et alitée. Plus tard, son père tue sa mère avec un couteau parce qu’il était en colère après elle, il avait bu. Il continue à boire ensuite, il est triste parce qu’il se sent seul. ​ A 20 ans, elle est marchande de légumes et contrariée car elle ne vend pas assez : elle a mauvaise réputation, on dit que c’est une sorcière car elle soigne les gens avec des plantes, notamment sa grand-mère. Les gens viennent frapp

A 15 ans, Mathilde est punie à passer la nuit dans une cave en pierres car elle a renversé un seau d’eau. Pieds nus et en chemise de nuit, elle a froid et peur. “C’est comme çà, c’est normal, cela se passe toujoA 15 ans, Mathilde est punie à passer la nuit dans une cave en pierres car elle a renversé un seau d’eau. Pieds nus et en chemise de nuit, elle a froid et peur. “C’est comme çà, c’est normal, cela se passe toujoA 15 ans, Mathilde est punie à passer la nuit dans une cave en pierres car elle a renversé un seau d’eau. Pieds nus et en chemise de nuit, elle a froid et peur. “C’est comme çà, c’est normal, cela se passe toujo

er chez elle car ils savent, de bouche à oreille, que c’est une bonne guérisseuse. Nous allons visiter sa maison où sa grand-mère est allongée dans un lit souffrant des poumons. Elle lui prépare des crèmes pour lui dégager les bronches. Sa fille est également présente. Elles viven


t toutes les 3 dans cette maison. ​ A 26 ans, elle subit un mariage forcé avec un fortuné forgeron propriétaire d’un château fort. Nous apprenons ici que sa fille est morte noyée dans une rivière car elle ne l’a pas surveillée et que sa grand-mère est partie également. Elle est heureuse d’habiter dans ce château mais elle n’aime pas cet homme. ​ Nous passons à un autre moment où elle se trouve sous une corde. A 30 ans, elle va être pendue car elle attend un enfant de son amoureux qui n’est pas son mari. Ici apparaît dans le corps de ma consultante une douleur à son ovaire gauche. C’est Mathieu qui a profité d’un moment où ma consultante était déprimée, il y a 3 ans, pour s’attacher à elle et lui créer des maux de ven


tre dans sa vie actuelle. Nous l’écoutons et procédons ensuite à libération de ce défunt. ​ Bilan de vie : A la fin de sa vie, elle est accueillie sur les plans supérieurs par sa grand-mère, son guide, qui va l’accompagner pour le bilan de cette vie. Il ne faut pas faire confiance aux hommes parce que c’est eux qui tuent, ils font mal. Pour moins souffrir, elle aurait dû ne pas se marier. Elle aurait dû se sauver avec sa fille, cela aurait peut-être pu éviter qu’elle se noie.


Il faut protéger les gens en les entourant de ses bras, cela fait chaud au cœur et c’est doux, c’est un échange mutuel de chaleur et de douceur. Ils se sentent ainsi en sécurité. Pour les aider et les protéger il faut les laisser faire par eux-même leur vie car elle ne sera pas toujours là. Ils sont biens quand ils s’occupent d’eux-même et cela ne les empêchent pas de l’aimer. ​


Avec les échanges de la Conscience Supérieure, nous obtenons les informations nécessaires en rapport avec les deux vies. ​ “La vie c’est des épreuves à franchir qui nous servent à grandir en apprenant à prendre de la distance face à celles-ci”. Nous prenons de la distance en ayant moins d’émotions, en prenant de la hauteur. ​


Mathilde n’a pas su protéger son enfant et, au contraire, ma consultante surprotège son enfant. Il faut trouver l’équilibre des deux et éviter de vouloir contrôler, il faut relativiser, respirer. Il faut laisser grandir son enfant et lui faire confiance, en l’écoutant. L’enfant veut bien faire et la consultante veut le protéger : ils se mettent la pression mutuellement. Un soin pour enlever le lien énergétique (culpabilité) entre son enfant et elle est fait pour les aider à retrouver une relation plus harmonieuse. ​ Son partenaire de vie est là pour l’aider. Ils se connaissent depuis très longtemps, une collision entre ces 2 âmes dans l’univers leur permet cette fusion aujourd’hui qui les rendent plus forts ensemble. Les difficultés actuelles doivent être surmontées par un rapprochement physique et par la communication car en se retrouvant ici et en vivant ensemble, ils ont prévu de vivre la sérénité et la paix intérieure.


9 vues0 commentaire